Celui qui dit être dans la lumière et qui hait son frère, est dans les ténèbres jusqu'à maintenant. 

1 Jean 2:9

En lisant le 1er épître de Jean, on voit que la marque d'un chrétien authentique repose sur 2 principes : l'amour fraternel et la sainteté.

Voici une parole de l'apôtre Jean concernant celui qui n'aime pas son frère. Et il dit plus loin que "l'amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu." (1 Jean 4:7) C'est là un attribut de Dieu, Dieu est amour. Dieu a voulu exposer cet amour par la croix, quand Jésus, l'agneau sans tâche et sans défaut, s'est livré lui-même pour sauver son peuple du péché et de la condamnation.

Dieu est amour, son peuple doit aussi être amour. Mais de quel amour est-il question ? Pour cela, regardons à Christ et voyons ce que notre maître dit.
Voici donc ce qu'il dit : " Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis." (Jean 15:13) L'amour de Christ est un amour sacrificiel et pour voir cela, il suffit de regarder à la croix. Jésus-Christ, Dieu tout-puissant rempli de gloire et de louanges dans les cieux, s'est dépouillé lui-même jusqu'à la mort sur la croix pour que nous, pêcheurs misérables, ayons tout par lui. Et Jésus nous commande ceci "aimez-vous les uns les autres comme moi-même je vous ai aimés." (Jean 15:12)

En réalité, on pourrait se dire avec sincérité "moi je suis prêt à mourir pour mon frère que j'aime" mais l'amour de Christ est bien plus grand. Il est difficile de mourir pour son ami mais il est encore plus difficile de vivre pour lui. C'est plus facile de dire "je suis prêt à mourir à ta place mon frère" que de dire "je ne cherche plus mon intérêt mais uniquement le tiens". Et c'est pourtant toute la vie de Jésus quand il était avec ses disciples car il allait de villages en villages prêchant la bonne nouvelle, guérissant les malades, nourrissant des foules, intercédant pour les autres, lavant les pieds des disciples, il avait très peu de repos et même sa mort à la croix était pour l'intérêt des pêcheurs. Ainsi est l'amour sacrificiel selon la vie de Jésus-Christ.

Face à cet amour, comment pouvons-nous nous mettre en colère en réponse aux "petites injustices" que l'on peut subir de la part de nos frères ? Comment pouvons-nous nous enorgueillir de quoique ce soit ? En vérité, on ne peut que s'humilier en voyant cela, car personnellement je ne connais personne qui soit à l'image de cet amour sacrificiel. L'apôtre Paul avait bien compris que l'amour n'est pas une caractéristique en plus à ajouter à notre caractère, mais c'est primordial de rechercher à aimer comme Christ aime. Pour finir, voici ce que l'apôtre Paul a à nous enseigner à nous l'église d'aujourd'hui. "

"Si je parle dans les langues des hommes et des anges, mais que je n'aie pas l'amour, je suis comme un airain qui résonne ou comme une cymbale retentissante. Et si j'ai la prophétie, et que je connaisse tous les mystères et toute connaissance, et que j'aie toute la foi de manière à transporter des montagnes, mais que je n'aie pas l'amour, je ne suis rien. Et quand je distribuerais en aliments tous mes biens, et que je livrerais mon corps afin que je fusse brûlé, mais que je n'aie pas l'amour, cela ne me profite de rien. L'amour est patient; il est plein de bonté; l'amour n'est pas envieux; l'amour ne se vante pas; il ne s'enfle pas d'orgueil; il n'agit pas avec inconvenance; il ne cherche pas son propre intérêt; il ne s'irrite pas; il n'impute pas le mal; il ne se réjouit pas de l'injustice, mais se réjouit avec la vérité; il supporte tout, croit tout, espère tout, endure tout." 1 Corinthiens 13:1‭-‬7

Que par l'Esprit nous puissions aimer comme Christ nous aime !