Un temps consacré à Dieu
 
"Le vingt-quatrième jour du même mois, les enfants d'Israël s'assemblèrent, revêtus de sacs et couverts de poussière, pour la célébration d'un jeûne. Ceux qui étaient de la race d'Israël, s'étant séparés de tous les étrangers, se présentèrent et confessèrent leurs péchés et les iniquités de leurs pères. Lorsqu'ils furent placés, on lut dans le livre de la loi de l'Éternel, leur Dieu, pendant un quart de la journée; et pendant un autre quart ils confessèrent leurs péchés et se prosternèrent devant l'Éternel, leur Dieu." (Néhémie chapitre 9:1-3)
 
Dans ce chapitre, le peuple d'Israël confesse ses péchés et fait un constat, dans la suite, des actes impurs et orgueilleux de leurs ancêtres. Il témoigne de la bonté de leur Père dans le Ciel. Ce qui est étonnant pour moi, dans ce passage, c'est le temps qu'ils accordent tous ensemble à confesser leur péchés. C'est une preuve d'humilité et ils lisent les Écritures tous ensemble pendant un quart de la journée. Il passe également un autre quart de la journée à confesser leurs péchés et à se prosterner devant l'Éternel, leur Dieu. La moitié de leur journée, consacrée à l'Éternel, dans un acte d'humilité et de repentance. À la différence d'une seule personne faisant cela, c'est bien toute une communauté qui s'y applique. Et qu'en est-il à notre époque? Ce que l'on peut lire là n'a rien à voir avec le temps que l'on passe le dimanche entre frères pour rendre gloire au Christ. Peut être que nous devrions envisager de prendre le temps nécessaire pour Dieu. Ne serait-ce que tout seul, consacrons notre temps à Dieu. 
En effet, il est dit dans l'Épitre aux Éphésiens chapitre 5 au verset 16: "rachetez le temps, car les jours sont mauvais." Ne soyons donc pas distrait par aucune chose, que ce soit dans l'allégresse ou bien dans l'épreuve, confessons nos péchés devant le Seigneur, prions, remercions et rendons gloire ! Car Il est infiniment bon ! 
 
Matthieu Apra pour la commission spirituelle,

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir