"Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. "
Galates 5:24

 

Le but est donné : être à Jésus-Christ. Une condition en est sous-jacente : crucifier la chair avec ses passions et ses désirs

Atteindrez-vous ce but ?

Souvent derrière un objectif, un accomplissement, qu'il soit fait par un homme ou pour un homme, se cache un prix. Peut-être avez-vous déjà entendu ce dicton populaire disant que toute chose a un prix. Ou bien cette image du compétiteur travaillant sans relâche, se perfectionnant pour un jour remporter le prix.

Il existe beaucoup d'exemples pour représenter l'effort, suivi de son résultat. Cependant il arrive que dans la vie d'une personne marchant vers Christ, il y ait des fardeaux lourds, à l'image d'un périple dans lequel un homme part avec un lourd fardeau.  La question est alors posée, atteindrons-nous ce but ? 

Un exemple de la nature pour nourrir cette réflexion :

Le Créateur dans Sa pensée à pourvu la Terre de multiples espèces, cependant il en existe une qui s'appelle l'ichneumon. L'ichneumon est un insecte insérant les oeuf qu'il pond parmi d'autres insectes. Par exemple un ichneumon peut insérer son oeuf sous la peau d'une chenille :
Et cet oeuf éclora, puis donnant naissance à une larve, cette larve ensuite, détruira petit à petit la chenille dans son cocon en lui suçant son sang. Très lentement la chenille s'épuisera, vidée de son sang, de sa vigueur et finira par en mourir. Et le jour de l'éclosion du cocon, l'ichneumon en sortira, à la place d'un beau papillon. 

Cet exemple nous amène premièrement à l'humilité, dans notre quête de Christ, dans ce but, dans ce périple, sommes-nous accrochés par cette chair ? Sommes nous accrochés par ce parasyte ? 

Cet ichneumon qui est l'image de cette chair dans Galates  5:24 , cette chair avec passions et désirs. Cette chair consommant notre énergie, accablant notre âme jusqu'à nous donner la mort.Nous ne pourrions donc point continuer le périple avec cette bête, c'est pourquoi il faut crucifier la chair. Un homme du Seigneur l'expliquait en disant : Et sous ta peau, me demandai-je, qu'est-ce qui vit ? L'ange ou la bête ? Tu t'occupes de religion, tu pries, tu médites, tu te rassasies même des promesses pines. Mais, en toi, qui occupe la place centrale ?  Toi ou Lui ? Le vieil ou le nouvel homme? 

Alors crucifions la chair avec ses passions et ses désirs.

Soyez bénis,

Au nom de la Commission Spirituelle STK National,

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir